Le colloque du Conseil scientifique de l’AMF, « ICO, crypto-actifs : quel avenir et quelle régulation ? » aura lieu le jeudi 7 juin 2018 à la Maison du Barreau (2 rue de Harlay – Paris 1er)

Depuis l’article fondateur de Satoshi Nakamoto de 2008, le développement de la technologie blockchain s’est accompagné de la création d’une multitude de monnaies virtuelles. Plus récemment, cette technologie a trouvé un nouvel usage dans le financement de projets. Depuis près de deux ans, les levées de fonds via des opérations d’initial coin offerings (ICO) se sont multipliées. Dans un premier temps réservé à une communauté restreinte, elles s’orientent désormais vers un public plus large. Et si toutes donnent lieu à l’émission de jetons (ou tokens), d’une ICO à l’autre, ces jetons ne confèrent pas systématiquement les mêmes droits (droits d’usage du service développé, droits financiers et/ou de gouvernance sur le projet, etc.) à leurs souscripteurs.
 
Cette tendance nouvelle n’est pas sans poser un certain nombre de questions autour de la nature juridique de « ces actifs » protéiformes, la réalité économique sous-jacente, et leur régulation. En l’absence de règlementation spécifique, l’AMF a lancé à l’automne 2017 une consultation sur un encadrement éventuel. Elle a également décidé de consacrer l’édition 2018 du  colloque de son conseil scientifique à cette thématique.
 
Quels sont les critères de succès d’une ICO ? Comment sont valorisés les crypto-actifs émis à travers ces opérations ? Ces crypto-actifs pourraient-ils avoir un intérêt dans le cadre de stratégies de  gestion de portefeuille ? Voici quelques-unes des questions nouvelles sur lesquelles se penche la recherche académique et qui seront traitées à l’occasion de la matinée. Le colloque sera également l’occasion d’un débat sur la régulation.